Le mystère des rêves…

août 1, 2010     3 Bavardages    Posté dans Chronique

Inception : le film qui vous chamboule tout, vous emmène aussi et surtout dans le pays des rêves. Après avoir bien réfléchi au film et à tous ses détails, je pense que de nombreux spectateurs se pencheront sur leurs rêves.
Le film est absolument à voir, mais je ne me sens pas en mesure de vous en faire un avis sans trop vous en dire tellement j’ai aimé. Mais pour ceux qui veulent débattre sur le sujet, je vous conseille cet article, extrêmement riche de détails et d’avis. Une question : Inception perce-t-il le mystère des rêves ?

De nombreuses personnes cherchent à comprendre leurs rêves, qu’ils soient récurrents, violents, tristes, et même parfois, prémonitoires. C’est toute une partie de nous mêmes qui nous est inconnue, comme si son accès se refermait au réveil. Se souvenir de son rêve une fois éveillé relève d’un exploit cérébral. Il faudrait qu’il puisse être enregistré en direct de notre cerveau au cours de notre sommeil, pour pouvoir être vu une fois conscients. J’ai de mon côté tenté de les noter dès qu’ils m’apparaissaient clairs, mais parfois au cours de leur rédaction, j’ai un trou et mon récit se retrouve inachevé. Si vous les notez, ne prenez pas votre temps, et ne faites pas autre chose, car vous oublierez très vite certaines parties.

Joël Bartoloméo, le Cahier des Rêves 2002.

Il y a bien des livres qui disent donner une explication aux rêves, mais j’ai bien peur qu’ils donnent tous une explication, ou un sens différent. Et d’ailleurs, comment apporter une signification commune à tous pour un élément rêvé alors que chacun a une psychologie propre à lui-même ?
Les rêves qui étaient auparavant extrêmement intimes sont devenus des mystères scientifiques étudiés dans les laboratoires de certaines universités. En y portant davantage d’attention, vous verrez que ce sont souvent vos rêves qui définissent si vous avez passé une bonne ou une mauvaise nuit. Certains rêves ordinaires qui vous situent au travail par exemple, ne permettent pas à votre esprit de se reposer, et vous vous réveillez fatigué. J’ai envie de dire que les cauchemars plongent notre esprit à un niveau plus bas que ces rêves du quotidien, et malgré un réveil brutal, votre cerveau peut avoir mieux déconnecté.

Jeux vidéos et rêves :


Une psychologue canadienne, Jayne Gackenbach, ne cesse depuis de nombreuses années de mettre en parallèle le monde du rêve et celui du jeu vidéo. Les gamers contrôlent une réalité virtuelle dans le jeu. Ce contrôle peut leur permettre d’avoir davantage de pouvoir sur leurs rêves. Ils pourraient même changer un cauchemar en simple rêve mouvementé en choisissant de ne pas fuir, mais de combattre la source du mauvais rêve, comme dans un jeu. Dans les rêves ou les joueurs savent qu’ils rêvent, ces derniers auraient une meilleure aisance de déplacement et de mouvement que d’autres rêveurs. Le fait d’être habituellement maître d’un personnage de jeu vidéo leur donne la faculté de voir davantage leurs rêves de l’extérieur, et d’en contrôler les acteurs, comme avec leur manette de console.
De là à redorer le blason du jeu vidéo : non. Il s’agit plus d’une nouvelle vue sur les conséquences de l’utilisation intensive du PC ou de la console.

A propos de fleur de menthe

fleur de menthe

J’écris partout, tout le temps. J’écris des histoires, des mots entendus, des sentiments impromptus, des visages inconnus croisés sur un quai de gare. Depuis 2008, FleurDeMenthe est devenu le lieu privilégié de publication de mes écrits. Julie
En savoir plus...

3 Bavardages + Quelques mots à dire ?

  • en effet, je n’aime pas les bouquins sur les rêves à cause de ça, des définitions toutes faites, applicables au plus grand nombre de personnes possible…

    je connaissais une psy qui conseillait de dormir avec un petit carnet de notes sur la table de nuit, et d’y noter les rêves dès le réveil, là où ils sont encore frais dans notre mémoire.
    Elle disait qu’il fallait le faire toutes les nuits, et qu’à tête reposée, on pouvait faire le lien entre nos rêves et notre vie..

  • Si les rêves sont des connections que notre cerveau fait pour mettre de l’ordre dans les informations reçues, c’est fait de façon assez aléatoire et je ne pense pas que les livres d’interprétation ou les psy puissent y trouver des explications précises et justes…

  • Je pense que les rêves sont une sorte de « classement » des éléments en mémoire. Je pense aussi qu’aucun livre ne peut vous donner l’interprétation de votre propre rêve. Mais le rôle des psy logiquement n’est pas de vous donner l’interprétation de votre rêve mais de vous guider en vous posant des questions et en attirant votre attention sur des points que vous n’avez pas forcement remarqué pour vous faire aller plus loin dans votre propre interprétation.

    Pour moi ce que le rêve est et l’utilisation que l’on en fait n’ont pas de lien. C’est juste que l’exercice d’interprétation est intéressant pour l’auto-analyse et que le rêve, du coup, est support idéal puisqu’inconsciemment auto-réalisé. C’est bien mieux qu’un test projectif comme celui des tâches d’encre (je ne rappelle jamais comment on écrit rorchach!) où, étant éveillé, il est moins facile d’accéder à un contenu inconscient (même si la forme abstraite de la tâche pousse de toute façon à interprétation).

    Ce parallèle avec les jeux vidéo est intéressant. Ce qui m’interpelle c’est que le fait d’avoir un contrôle sur le rêve semble être agréable. En même temps on n’aime jamais trop perdre le contrôle. C’est là ou le film inception s’est glissé : et si quelqu’un d’autre contrôlait?

    Il y a pas mal de parallèles entre le rêve et le jeux. Comme le fait de mourir dans cette dimension mais « pas en vrai ». Et mon sentiment est que les jeux en réseau par exemple ont un personnage que l’on doit pouvoir customiser le plus possible et contrôler le plus possible pour qu’il ressemble à ce que l’on a envie de projeter aux autres. Et en même temps dans un monde, si possible, sans limite. Un jeu sans début et sans fin. Un jeu où l’on ne suit pas une histoire mais on défini ses propres objectifs. Un jeu où l’on peut rencontrer une infinité d’autres personnes. Un jeu où l’on peut faire tout ce que l’on veut (voler, nager, chevaucher des montures merveilleuses). Un rêve sans réveil.

    Qu’en est-il de certaines drogues? N’est-ce pas la recherche du rêve?

    Peut être que le point commun de ces différentes pratiques est que l’on est plongé dans quelque chose où les limites n’ont plus d’importance : le temps, la mort, les règles, les lois, etc.

    Juste le plaisir.

Votre plume vous démange ? Dites-moi tout...