Posts Tagged ‘voyage’

Cannes au-delà des paillettes

le suquet la nuit

En ce moment, le petit écran et les journaux people s’en donnent à cœur joie pour remplir leurs chroniques sur le festival de Cannes, axant leurs sujets sur rien d’autre que les robes plus luxueuses les unes que les autres, les looks plus affirmés les uns que les autres, et parfois, en entrefilet, on entend parler des films en compétition. Le festival de Cannes est censé mettre en avant le cinéma avant les artistes et ce ne sont pourtant qu’eux qui affolent les critiques et font crépiter les flashs.

La croisette ne m’a personnellement jamais fait rêver. Tout m’y semble surfait. L’air ne semble empli que de paillettes éphémères qui disparaissent aussitôt les étoiles d’Hollywood disparues. Voilà, je suis comme tant d’autres, je ne retiens que ces quelques jours de folies à l’odeur âcre de la richesse arrogante.
Mais, à Cannes, n’y a-t-il vraiment que les festival me suis-je demandée… Sous la couche dorée, on entrevoit de suite la croisette et ses habitants s’aidant de cannes. Car oui, Cannes a la réputation d’attirer de nombreux retraités qui souhaitent y couler des jours heureux.

Et après, Cannes est-elle si agréable que çà ? Si elle est devenue un lieu de villégiature très apprécié, il y a peut-être de très bonnes raisons… En fouillant un peu plus, j’apprends effectivement que Cannes est une très jolie ville à visiter et qu’elle recèle des trésors de tourisme, qu’il faut bien sûr voir au-delà des yachts amarrés et des boutiques de luxe. Après ces quelques découvertes, je suis sûre que vous ne résisterez pas à réserver un hôtel sur place avec HRS

Le Suquet

Sur les hauteurs de la ville se situe ce quartier historique. La Suquet, qui signifie, le rocher, abrite des bâtisses médiévales construites par les moines de Lérins au Xième siècle. Il s’agit bien là du seul signe de l’histoire médiévale de Cannes. La vue sur la baie et sur Cannes y est très impressionnante, et en fait un des endroits les plus agréables de la ville.

le suquet la nuit

src/ salutvoyages.pl

Les îles de Lérins

Au départ de Cannes, vous pouvez prendre une navette pour rejoindre les îles de Lérins. Si vous souhaitez vous éloigner de la ville pour juste changer d’air, vous trouverez sur ces îles bien davantage que çà.
L’île Sainte Marguerite est la plus grande, vous y accédez après 15 minutes de bateau. Les touristes ne tarient pas d’éloges sur cette écrin de verdure perdu au milieu de la méditerannée et si éloigné des richesses exposées à Cannes. La végétation est surprenante, et les chemins balisés vous feront découvrir des merveilles naturelles.
L’île Saint Honorat abrite l’abbaye de Lérins. L’endroit est habité par des moines, et n’est pas totalement fermé au public. Ils accueillent même parfois des particuliers pour des retraites spirituelles de plusieurs jours.
iles-lerins

Des festivals à découvrir

Cannes est aussi réputé pour ses festivals. Le festival des arts pyrotechniques, qui se déroule en juillet et août, vous en fera voir de toutes les couleurs dans le ciel estival. Du 11 au 13 juillet se déroule le festival Pantiero qui met en avant les musiques actuelles mais surtout émergentes, ce qui en fait le principal atout.
Quant au festival des arts russes d’août prochain, il promet de vous faire danser le folklore !

festival artifice cannes

src/ futura-sciences.com

Alors, maintenant que Cannes n’a plus de secret pour vous, ou presque, et que ces quelques infos vous ont donné envie d’un week end, pourquoi ne pas réserver un week end très bientôt ?

Que faire lors d’un voyage en Floride ?

floride

Etre amoureuse des voyages et en couple avec un amoureux du continent américain ne pouvait me conduire qu’à un nouveau circuit sur les terres du nouveau monde. Notre précédent circuit en voiture sur la côte ouest nous a éblouis et conservera pour toujours le goût de l’inédit, et la beauté de donner à un rêve d’enfant les couleurs de la réalité.

On aurait pu choisir d’aller à New-York, souvent le deuxième choix quand le premier a été Los Angeles. Mais il se créé en moi comme une répulsion aux voyages urbains. Je voulais autre chose qu’une semaine entre les buildings de centaines mètres de haut.

Pour toute personne décidant de partir aux Etats-Unis, et malgré les bonnes relations qu’entretient l’Europe avec le pays, n’oubliez pas de réviser la date de validité de votre passeport, et de remplir l’ESTA sur internet, seul formulaire qui vous donnera l’autorisation de circuler sur le territoire !!

Pour préparer notre circuit, nous nous sommes d’abord orientés vers les agences de voyages. On était complètement opposés au voyage en groupe, à cause de l’idée de ne pas être libres de nos journées. Par contre, nous étions complètement décidés sur un autotour. Pour certains, voyager en voiture aux Etats-Unis, le must est d’avoir comme voiture un Hummer. Pour nous, c’est une Mustang. Et pour moi, elle serait bleue. Mais le budget doit être tenu. Sachez que vous pouvez toujours opter pour une montée en gamme sur place, au moment de retirer la voiture.
 


 

L’avion

Contre toute attente, réserver via une agence de voyage nous a permis d’avoir des prix très avantageux. Il faut une bonne dose de patience et une grande flexibilité sur ses dates si on veut trouver un billet d’avion à bas prix sur les sites comparateurs de vols. A quelques jours, on peut passer du simple au double. Même si la Floride n’est pas toujours conseillée en plein été, les prix des vols grimpent en flèche à partir de juillet. Certains accusent la chaleur étouffante de la période pour justifier le fait de ne pas s’y rendre. A chacun son point de vue : les voyages se font toute l’année, donc on peut y aller toute l’année !

Miami

Lorsque l’on va en Floride, on ne peut évidemment pas passer à côté de cette destination connue de la terre entière.

Ce qu’il faut savoir sur Miami :
– Pour l’hôtel, réservez de préférence sur Miami Beach. Légèrement excentré, mais plus sûr.
– La circulation en voiture est très compliquée, et peu d’hôtels ont des parkings pour leurs clients. Nous avons choisi le Best Western Plus On The Bay, pour la marque, sa situation entre Miami Beach et le centre ville, et son parking.
– Pour les fanas de shopping, prévoyez une journée pour le Sawgrass Mills Factory Discount Mall, à Sunrise (173 magasins de marques à prix discount)

miami

src/ blog.infogones.com

Key West

Au sud-est de la Floride, se trouve les Keys, archipel situé dans le détroit de Floride. L’île la plus connue est Key West. Une seule route part du continent pour s’y rendre. C’est donc une longue route sur la mer qu’il faudra emprunter pour s’y rendre, et en revenir. Les guides de voyages insistent sur le fait que cet île est une bulle de calme. Rien à visiter, et très petites îles. Un bon moyen de s’offrir une journée à la plage pendant notre périple floridien.

route keys floride

la route sur l’océan

Les Everglades

Le parc national des Everglades est un immense espace naturel inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Nous sommes prêts d’ 1 million de personnes à le visiter chaque année. Le parc a été créé pour protéger de nombreuses espèces devenues rares, comme le crocodile américain. Les oiseaux et les poissons y vivent également en paix, comptant pour chacun, environ 300 espèces différentes. Le parc propose une visite en hydroglisseur sur ses rivières. D’après l’agent de voyages, l’expérience est fascinante. Elle permet de découvrir des paysages à couper le souffle, et de s’approcher au plus près des alligators
Il faut savoir que ce parc regorge de moustiques l’été. Il faut donc s’en protéger avec des sprays répulsifs, si vous ne voulez pas que les piqûres restent votre seul souvenir de l’endroit.
Pour cette raison, nous avons décider de résider à Naples. Nous y resterons une journée pour le parc, et le reste pour visiter la ville.

everglades floride

src/ kgar.overblog.com

Sarasota

Sarasota est une ville de la côte ouest, et nous permettra d’approcher les plages du golfe du Mexique, et leur sable blanc. La ville ne présente pas assez d’intérêt pour y rester plus d’une journée. Cela semble suffisant pour visiter le jardin floral Marie Selby Botanical Gardens. Pour les amoureux des oiseaux, il ne faudra passer à côté de la réserve ornithologique, à l’accès gratuit, mais viable que grâce aux dons des visiteurs. Les sports nautiques ont également la part belle dans la ville, qui compte en moyenne 22 jours de soleil par mois, et une température qui ne descend pas en-dessous de 22°C.

Orlando

Orlando est la seconde ville à ne pas manquer en Floride. Elle est connue pour ses parcs d’attraction phénoménaux : Disney World, Universal Studio, et même Harry Potter. Chacun de ces parcs sont pris d’assaut par les foules, et demande beaucoup de temps à investir. Nous avons prévu trois jours pour notamment le parc Universal Studio, que nous regrettons de ne pas avoir fait lors de notre voyage à Los Angeles, il y a quelques années.
Pour les passionnés de l’espace , près d’orlando se trouve la base de lancement aérospatiale de Cap Canaveral.
Pour ceux qui veulent en profiter pour visiter la ville, il se trouve qu’elle offre la possibilité de voir la ville du ciel, via une balade en montgolfière, avec Orlando Balloon Rides. Il faudra cependant vous lever tôt pour profiter d’une vue unique sur le lever du soleil.
Au cours de nos trois jours, nous espérons que nous trouverons le tmps pour aller sur la cote Atlantique, visiter Daytona Beach (et son célèbre circuit de course automobile et motocycliste) ou Cocoa Beach.

 

parcs orlando

src/ orlandoinformer.com

Voilà un peu notre projet de périple américain… créé grâce à des heures de recherches sur Internet, et de multiples brochures d’agences de voyages. Trouver un autotour qui corresponde autant au temps que nous voulons y consacrer, et aux endroits que nous voulons visiter est parfois peu aisé. Cela s’était révélé facile pour le Grand Ouest et ses parcs naturels, mais, pas cette fois…

Envie de Scandinavie

norvege ete

Personne ne comprend cette relation passionnelle que j’entretiens depuis mon enfance. Qui pourrait comprendre quelqu’un qui se risque dans un univers fatal, dans le seul but d’assouvir un besoin. On pourrait croire qu’il s’agit d’un besoin, mais il n’en est rien. Ce n’est finalement que dans le froid que je me sens chez moi. Le soleil, dorer sa peau au soleil sont tout à fait agréables et loin d’être déplaisants, mais ces effets glissent sur moi. Le froid pénètre ma peau, se mêle à mon sang, et mon âme semble enfin réussir à ancrer ses racines dans le sol. Au-delà de la neige, de la glace, des gerçures, et de la couperose sur les joues, le froid m’enveloppe, et me séduit plus que n’importe quel autre temps.

J’aime l’hiver, j’aime la montagne, et je suis tombée amoureuse de l’Islande. Alors évidemment, c’est avec des yeux étoilés, déjà conquis, et avec le regard inédit qu’à une amoureuse éternelle, que je me tourne vers la Scandinavie. Ces trois morceaux de continents qui se baladent au-dessus de l’Europe, jetant un oeil que l’on imagine protecteur sur les pays du dessous, m’ont toujours interrogée.
Quelles vies, quels sentiments, quels paysages, quel environnement ?

Et si on ne devait en visiter qu’un, lequel choisir ? De là où on est, on a souvent tendance à les intervertir. Quand je pense à ces pays, j’imagine qu’y mettre les pieds un jour d’été doit être splendide. A l’inverse de l’Islande où le jour se faisait voir 6 heures dans la journée, pourquoi ne pas découvrir l’envers du décor. Décoller un beau matin de juillet parisien, comme on a parfois l’habitude de les trouver humides et à 15°C, pour atterrir sur le cercle polaire, sous un ciel clair, et des températures parfois supérieures à 20°C.
On a parfois tort de se dire voyage dans les pays nordiques riment forcément avec polaires, doudounes, et chapka. Non, imaginons plutôt un voyage en Norvège comme un pèlerinage à la quête d’un soleil qu’on ne trouvera jamais sous les tropiques : le soleil de minuit.
Il ne s’agit pas là du soleil chauffant, mais du soleil pastel qui effleure juste l’horizon, et qui se fête bien souvent à la hauteur de sa beauté dans les chaumières du nord…

soleil de minuit norvège

Kaldfjord – src/ visitnorway.com

Sur internet, c’est avec surprise que je trouve de nombreux blogs ouverts sur des voyages en Norvège. Blogs créés pour la postérité publique ou intime ? Je ne sais, et parfois, j’ai l’impression de découvrir un album photo laissé là à qui le trouvera.
Si vous êtes une famille, vous pouvez prendre exemple sur celle-ci : 2 adultes et 4 enfants qui ont sillonné la Norvège 1 mois durant, seuls à bord d’une voiture.
C’est de loin, une expérience formidable, qui ne nous confirme qu’une chose : ces terres à haute latitude ont beaucoup à nous montrer…
Alors, vous partez quand ?

Merveilleux voyage. Merveilleuse Islande.

IMG_4332

Je ne sais pas par où commencer pour vous parler de ce fabuleux voyage dans les frontières islandaises. Comme je le disais ici l’Islande a toujours été un pays qui m’a attirée, et ce, sans que je n’en connaisse plus que çà. Cela s’apparentait à une attirance irrésistible, un mystère qu’il me fallait approcher.

Voilà chose faite, au cours de cinq jours magiques au mois de janvier. Je n’utilise pas le mot « magie » par simple lubie littéraire, mais bien comme représentatif d’un réel sentiment qui s’est emparé de moi.

Cinq jours intenses, où se sont succédé les photos, les sourires, les piquettes, les étoiles dans les yeux, les nuits noires, et les giboulées de neige.

made in iceland

Notre voyage en Islande a été pour le moins sportif : sillonner les routes de nuit à la recherche des aurores boréales (que nous n’aurons pas eu l’occasion d’observer, sniff), se balader dans les rues de Reykjavik, aller se prélasser au Blue Lagoon, faire plusieurs heures de route pour avoir la chance de faire une petite escapade sur un glacier avec vue sur la mer, s’amuser avec les islandais (je parle des chevaux !), admirer les nombreuses chutes d’eau du sud ouest du pays, voir de loin les volcans encore en activité, découvrir des geysers capricieux lors du parcours du Cercle d’Or, en prendre plein la face en découvrant les Chutes de Gulfoss, se balader et découvrir l’histoire du Parc National de Thingvellir, etc.

Parc de pingvellir

Visite de Reykjavik, capitale islandaise

Comme tout bon premier touriste qui pose les pieds sur l’île islandaise, vous débarquez à Reykjavik, capitale du pays, et lieu de vie des deux tiers de la population. Jamais je n’avais vu un endroit comme celui-ci. J’avais entendu que selon les saisons, la ville revêtait une mine différente. En choisissant d’y aller en janvier, nous avons choisi d’y aller dans les jours les plus froids de l’année. La température n’est pas polaire, grâce au Gulf Stream qui borde l’île de part en part. Cependant, le manque de soleil et le vent nous a bien fait comprendre que  le thermomètre frisait le zéro en journée ! Le vent froid gèle le bout du nez,et traverse les gants en laine. Mais toute personne qui aime l’hiver ne tiendra pas rigueur de ces conditions dignes de la latitude du pays. L’Islande n’est pas une destination soleil où l’on prévoit de réchauffer sa peau. Elle est avant tout une destination découverte.

Église d'Hallgrimur à Reykjavik

centre ville Reykjavik

un banc à Reykjavik

les maisons colorées de Reykjavik

point de vue Reykjavik

boston Reykjavik

street art Reykjavik

peinture murale Reykjavik

art urbain islande

Reykjavik walk

une statue insolite à Reykjavik

Le lac Tjörnin

tag islande

mur street art islande

La ville est pleine de charme et de gaieté. Les maisons sont colorées, et si quelques murs sont parfois laissés blancs, il ne semble pas pouvoir le rester longtemps. Des dessins géants, des sculptures, des peintures s’exposent ainsi aux yeux de tous, et font le bonheur des photographes urbains. Chose assez sympathiques pour les parisiens que nous sommes : il est possible de s’arrêter dans la rue pour prendre une photo, sans craindre de se faire bousculer par le passant qui nous suivait de près. L’espace est le maître mot de ce pays…

musée des phallus
Nous n’avons pas visité le célèbre musée des phallus, qui trouve sa place dans l’anecdote souvenir de voyage. Mais le fait qu’il conserve toutes sortes de phallus est cependant assez intriguant…

Reykjavik la nuit

Les nuits islandaises ont cette particularité qu’elles sont profondes, sombres, noires, et intenses. Malgré cela, l’horizon laisse toujours dévoiler quelques monts enneigés. La magie islandaise, c’est que même la nuit, il n’y a aucun son agressif : pas de klaxon, pas d’accélérateur, pas de sirène hurlante. L’Islande est magique, et à la vue de ce paysage chaque soir, je me disais qu’elle était l’environnement idéal pour laisser son inspiration voguer à l’écriture d’un livre…

L’Islande et ses volcans aux noms imprononçables

volcan islande
Les guides de Reykjavik Excursions parlent en anglais tout au long des trajets qui nous emmènent loin de la ville. Bien qu’ils nous ouvrent l’esprit à penser, réfléchir et rêver en anglais, il arrive qu’ils nous bercent jusqu’à nous endormir… En dehors de ces pauses somnolentes, nous pouvons admirer cette magnifique lumière à quelques heures de la route sur laquelle nous sommes situés. Encore une nouvelle chose magique : le temps varie très très vite en Islande. Passer du vent, à la neige, puis au soleil peut arriver en quelques courtes heures quand cela arrive en quelques semaines en France…

nature islande

visiter l'islande

Eyjafjallajökull

S’approcher du célèbre volcan Eyjafjallajökull n’est pas chose simple. Il est là, tout proche, ses racines sous nos pieds, mais invisible, impalpable…

chute d'eau Skógafoss

Skógafoss

chevaux islande

voiture géante

Les chutes de Gullfoss

Voilà un des éléments naturels les plus impressionnants que l’on ait vu sur place. Les célèbres chutes d’eau de Gulfoss sont d’une telle puissance que c’en est éblouissant.  Le bruit est assourdissant, et le vent immobilisant… Pour faire cette photo, il en a fallu un qui tienne l’appareil, et un qui fasse pilier de support, en se plaçant derrière le photographe.

Gulfoss

chutes d'eau de Gulfoss

Cette chute incroyable fait d’ailleurs partie des 51 lieux à visiter avant de mourir, un de plus donc !

Geysir, les geysers islandais

geysir verslun

C’est en approchant les geysers que l’on se rend vraiment compte que sous nos pieds, il y a de l’activité ! De ces colonnes jaillit une eau avoisinant les 100 °C . C’est incroyable à voir !

geyser desert

photo geyser

Geysir

geyser

Le Parc de Thingvellir (Þingvellir)

Le parc de Pingvellir est une merveille de sérénité. C’est un endroit historiquement célèbre pour les Islandais, puisque les plus grandes décisions du pays y ont été énoncées, et ce, devant des milliers de personnes. Funeste également, puisque les exécutions des prisonniers condamnés à mort s’y faisaient : ils étaient tirés dans le lac gelé pour y mourir. Le lac est si grand qu’il se perd à l’horizon, au pied des montagnes. A nos pieds se dérobent les laves séchées qui donné naissance à ces pierres friables, et ces roches sombres. Ici, le trésor de la nature se révèle, nous enveloppe, nous emmène à des années-lumière de notre quotidien…

Thingvellir

chat Thingvellir

lac Thingvellir

Le Blue Lagoon

Impossible d’aller en Islande sans aller au Blue Lagoon… Imaginez vous glisser dans une eau à 38°C alors que l’air frôle le gel. Imaginez vous glisser dans une eau bleu turquoise, armée d’un simple maillot de bain, et voir marcher sur le rebord, le maître-nageur, si couvert qu’il est impossible de définir s’il s’agit d’un homme ou d’une femme.

blue lagoon

L’endroit est déroutant. Le lieu même, des vestiaires jusqu’à l’eau, bouscule tous vos sens. Je vous le conseille, en poussant l’envie jusqu’à rester une après-midi entière à clapoter dans l’eau.  Attention à vos cheveux néanmoins ! C’est trop tard que nous avons compris qu’il était demandé de porter un bonnet de bain, ou de protéger ses cheveux avec le conditioner proposé dans les douches, à poser sans rincer.

blue lagoon nuit

Solheimajokull, premiers pas sur le glacier

glacier SOLHEIMAJOKULL

glacier islande

Alors que d’autres préfèrent la découverte des musées, nous avons choisi une excursion sur la glace. Ce même lieu du tournage du tout récent clip de Woodkid, I Love You ! C’est au cours de quelques heures, que crampons au pied et pioche en main, nous avons marché sur ce glacier. L’expérience est saisissante, et les vues sur les abîmes creusées par l’eau reflètent à leur tour, la magie islandaise.

glace islande

premiers pas sur la glace islande

l’excursion sur la glace

Je ne peux que vous conseiller de tenter l’expérience vous aussi. Pour ce faire, une adresse à garder sous le coude icelandair.fr !

N’hésitez pas à me conseiller si vous connaissez d’autres parties de l’île à découvrir !

Renaître ailleurs, partir autrement

3078885365_1_3_VkF7RE8Y_large

Une fois passées les colonies de vacances et les vacances avec les parents, nous sommes plongés dans le grand bain de l’indépendance. Personne ne veut d’une brasse coulée et d’une entrée dans la grande vie au fond du bassin, sans oxygène. C’est çà, entrer dans la vie du bon pied : vaincre sa peur et sauter sans s’accrocher à la perche et sans la ceinture de sécurité !

On se confronte à la recherche d’emploi, les relations d’un soir, les factures à payer et la boîte aux lettres à surveiller pour éviter qu’elle ne déborde… Mais face à tous ces points à cerner pour une prise en main rapide, on peut se satisfaire d’un sujet sur lequel l’indépendance est reine de notre bonheur. Heureusement d’ailleurs ! Si certains se plaindront de ne plus pouvoir s’appuyer sur d’autres pour l’organisation de leurs vacances, bien d’autres sautent au plafond à l’idée d’enfin choisir où ou comment se dérouleront les jours off de l’année !

Au début, il n’est pas franchement évident de savoir de quel côté il faut davantage dodeliner de la tête. Et puis, soyons francs, ce à quoi l’on pense en premier c’est : partir entre amis. Certains choisiront le camping pour son côté champêtre, bucolique, et surtout économique.

society6.com

society6.com

Beaucoup comme moi, oublient l’existence des auberges de jeunesse. Souvenez-vous des grands bâtiments de la classe de neige, ou du voyage à Rome ! Les auberges de jeunesse ne se cantonnent pas au dortoir scolaire et sont ouvertes à tous, si tant est que vous vous sentez jeunes, partout dans le monde ! Selon les villes, le prix varie mais reste bien en deçà des prix pratiqués dans le hôtels. A partir de 23 euros la nuitée parisienne, et 3,50 euros la nuitée romaine. En fonction de vos destinations, il ne faut plus hésiter à regarder, surtout si vous pensez à éviter la chambre à tout prix et visiter la région.

HostelBookers : la mine d’or des auberges de jeunesse !
Si je vous ai lancé ma tirade sur ce sujet c’est parce qu’en surfant sur le net à la recherche du meilleur rapport qualité prix pour un prochain voyage au Canada, je suis tombée sur le site HostelBookers et leur sélection mondiale d’auberges de jeunesse. J’étais loin de me douter que des auberges comme Planet Travelers proposaient des chambres individuelles, bien utiles lorsque l’on voyage en couple… Le site n’est pas très ludique de prime abord mais il n’en est pas moins très riche. Les auberges de jeunesse sont classées par continent puis pays. Pour tout globe-trotter dans l’âme qui veut éviter le couch-surfing, il est idéal pour prévoir son voyage.

Et vous, vous avez déjà testé les auberges de jeunesse en mode adulte indépendant ?

Visiter le Château de versailles… de jour

Petit Trianon vu de dernière

Après avoir découvert les Grandes eaux nocturnes du Château de Versailles, il était temps de découvrir l’intérieur de ce magnifique édifice et de découvrir les différents bâtiments des jardins : Le Petit Trianon, résidence célèbre de Marie-Antoinette, et la Grand Trianon, résidence de campagne du roi, puis de Napoléon. On pourrait croire qu’il y avait plein de monde, mais en fait la circulation dans l’enceinte du château se fait sans encombres, malgré que nous y sommes allés un dimanche. Pas de bousculade, on peut prendre notre temps. L’amoureuse de l’Histoire que je suis regrette de ne pas avoir pris les guides audios, peut être une prochaine fois. Voici quelques photos de notre visite de Versailles…

Le château vu des jardins

Le château vu des jardins

L'entrée du château de versailles

L’entrée du château de versailles

Singe sur un bouc

Singe sur un bouc

Lustre du château

Lustre du château

Chambre

Chambre

salle de repas

salle de repas

Salle de 1792

Salle de 1792

salle des batailles

salle des batailles

salle des glaces

salle des glaces

Comme vous pouvez l’observer, nous n’étions pas les seuls à visiter le Château. Si vous voulez mon conseil éviter de vous y rendre le week-end si vous souhaitez pouvoir prendre le temps de savourer chaque pièce et réussir de beaux clichés.

Grand Trianon

Grand Trianon

Pavillon francais

Pavillon français

Petit Trianon vu des jardins

Petit Trianon vu des jardins

Petit Trianon vu de dernière

Petit Trianon vu de dernière

Pas de bol pour nous, il pleuvait, nous avons donc du ajourné notre visite des jardins.

Les Grandes Eaux Nocturnes du Château de Versailles

Vue générale du bosquet des 3 fontaines

Découvir le Château de Versailles est une expérience très particulière pour toute personne sensible au croisement des époques, à l’histoire, et à l’idée que des endroits peuvent être imprégnés de certaines âmes qui y ont habité. Pour cette première fois, c’est de nuit que nous sommes entrer sur les terres sacrées de la royauté française. La vue est réduite, il est difficile de se repérer. Les bâtiments du Château sont si immenses, qu’il est difficile d’imaginer qu’ils ont été le lieu de résidence de la plus haute élité du pays aux XVIIè et XVIIIè siècles.
Séjournaient ici, la famille royale et ses officiers, leurs ministres, mais également les courtisans et leurs propres domestiques, les ministres et leurs commis, et surtout le « Gens du Chateau » qu’étaient les marchands, ouvriers, serviteurs, qui permettaient le bon fonctionnement de l’ensemble du Chateau.

Cette touche d’histoire pour dire que c’est aujourd’hui ce que l’on retient du château, alors que bon nombre d’évènements qui se sont déroulés après 1789 ont tous été dans le sens de la détérioration du château. Il a même failli être rasé. Les signes de la royauté ont eu leur moment de dépravation, les objets vendus aux quatre vents, pour finir principalement en Angleterre.

C’est hors du temps que l’on se balade dans les jardins, que l’on imagine leur création il y a 400 ans. On y sent les pensées apaisées des rois, les cris du peuple, le feu, les fêtes, les morts… Tant de vies ont vu leur destinée changer sur ces terres, à la vue de ces murs, que d’y être en est éprouvant émotionnellemnent.

En cette nuit dernière, nous n’avons fait que circuler dans les bosquets, respirer cet air si particulier que projette ces arbres et ces fontaines. Certains spectateurs se plaignaient de l’odeur d’égouts de l’eau, mais n’était-ce pas le cas à l’époque de leur création en 1681 ?

La vue sur tout cet espace est si infinie, alors que le Château se situe en pleine ville, que cela paraît fou, et ne fait que contribuer à cette sensation d’être hors du temps. Seule la foule permet de se raccrocher à la réalité, de sentir ses pieds dans ce XXIème siècle. Sans elle, il serait facile de fermer les yeux, et traverser les époques pour sentir les âmes se frôler à nous.

Nous avons découverts des fontaines magnifiques, certaines sculptures sont des moulages des originales, mais qu’importe on y croit. Les procédés technologiques de fonctionnement des ces espaces d’eau sont très impressionnants. Par manque de temps (deux heures pour faire le tour du château avant la clôture par un feu d’artifice), nous avons fait principalement les bosquets et peu vu les bassins du parcours sud (qui est sur la gauche lorsque nous sommes sur le Parterre d’eau à l’arrière du château). Selon une salariée du Château, les bosquets sont le meilleure partie.

Peu importe les gouttes d’eau venues du ciel ou du vent qui fouettait les fontaines : cette soirée avait tout de magique. Oublions le monde qui est toujours à vue, mais qui ne se bouscule pas. Oublions les discussions qui effleurent vaguement nos oreilles, et laissons-nous bercer par le son de ces jets, de ces lumières, et des mélodies baroques omniprésentes (Reinhard Goebel et son orchestre Musica Antiqua Köln), ….

Château de Versailles

Château de Versailles

Statues des jardins

Statues des jardins

Fontaine du bassin des nymphes

Fontaine du bassin des nymphes

Bassin des nymphes

Bassin des nymphes

Allée Nord du Château de Versailles

Allée Nord du Château de Versailles

Bassin des nymphes

Bassin des nymphes

 Fontaine du bosquet de l'arc de triomphe

Fontaine du bosquet de l’arc de triomphe

Bosquet des 3 fontaines

Bosquet des 3 fontaines

Bosquet des 3 fontaines

Bosquet des 3 fontaines

Vue générale du bosquet des 3 fontaines

Vue générale du bosquet des 3 fontaines

Versailles la nuit

Versailles la nuit

Les statues du chateau de Versailles

Les statues du chateau de Versailles

Bains d’Apollon

Bains d’Apollon

Bosquet de l'Obélisque

Bosquet de l’Obélisque

Bassin du char d'Apollon

Bassin du char d’Apollon

Bosquet de l'Encelade

Bosquet de l’Encelade

La tapis vert des jardins du Chateau

La tapis vert des jardins du Chateau

Bosquet de la colonnade

Bosquet de la colonnade

Bosquet de la colonnade

Bosquet de la colonnade

Infos et réservations : chateauversailles-spectacles.com
Les samedis et le vendredi 7 septembre, de 21h à 23h20
Mise en eau de 21h à 23h de la Grande Perspective, de 21h05 à 22h55 des bosquets et de tous les bassins, de 23h05 à 23h20 du Bassin du Char d’Apollon.
Mise en musique de 21h à 23h20 Feux d’artifice à 23h00

Voyage en Islande : quand, comment ?

Vacances en Islande

Vacances en Islande

Je suis née un jour de grand froid, entre Noël et le Nouvel An, ce qui doit expliquer que j’aime l’hiver, et que les pays scandinaves m’ont toujours attirée. Je n’y suis jamais allée mais un jour, j’ai rencontré une personne qui revenait d’un voyage en Islande et qui m’en a parlé avec des étoiles pleins les yeux. Avant cette rencontre, j’imaginais que l’Islande était un bloc de glace perdu au milieu des mers du grand nord.
J’ai alors ouvert les yeux sur la beauté sauvage de l’Islande, qui ne semble pas avoir été touchée par les tragédies naturelles, conséquences des décisions humaines. J’ai alors imaginé les volcans côtoyant la glace, l’absence de ce sentiment d’invasion de béton à perte de vue, aucun épanchement de la surpuissance de l’homme face à la nature… J’ai idéalisé l’Islande, et de ce fait, cette île est devenue LE pays du grand Nord à visiter.

Et puis il y a eu cette vidéo…


Comment ?

D’abord, je me dois de vous dire que je ne suis pas encore partie. J’ai bénéficié d’une offre sur Icelandair.com proposant à 349 euros le vol aller-retour Paris-Reyjavik, et 3 nuits sur place. Compte tenu qu’en temps normal, le vol unique A/R coûte 500 euros par personne, j’ai sauté sur l’occasion. Sachez que sur le site, vous pouvez réserver des excursions plus ou moins ardues, comme les meilleures zones pour voir les aurores boréales ou une randonnée en crampons sur la glace, à titre d’exemple.
Si vous allez à Reyjavik, il semble impératif d’aller au Blue Lagoon, spa geothermal en plein air. Vous pouvez réserver sur leur site, mais uniquement si votre séjour se déroule en 2012, pour le moment.

Quand ?

Les différents sites touristiques et agences de voyages prônent l’été pour aller Islande. En effet, c’est entre juin et août que le temps y est le plus clément. Les neiges ont fondu et permettent aux touristes des randonnées plus faciles. Pourtant mes recherches sur différents forums de voyageurs m’ont démontrée que l’Islande était à voir quelque soit l’époque. Chaque saison montre un visage différent. Pour admirer les aurores boréales, mieux vaut prier la déesse de la nature d’offrir un ciel dégagé, et privilégier le mois de Janvier. Bien que la nuit y soit très présente à cette période, ce n’est pas aussi terrible que ce que les français connus pour leur pessimisme peuvent avancer. D’ailleurs l’hiver peut sembler plus rude en France qu’en Islande où les températures descendent rarement en-dessous des -10°C.

N’hésitez pas à consulter ces avis de voyageurs qui sont partis à diverses périodes ou cet article sur l’Islande en hiver, chacun d’eux m’ayant beaucoup aidée.

Et si d’aventure vous voulez nous faire part de vos idées de lieux à visiter ou de choses à voir en Islande, la plume est à vous !

Vol et hôtel pas cher pour les vacances

3042_visuel-faro-portugal

BravoFly Séjour

Les vacances sont pour tous un vrai casse tête, et disons-le honnêtement, cela est lié surtout au fait que chacun recherche une offre de vacances attrayante au prix le plus bas. Il n’y a désormais que les hautes sphères de la société qui sont prêtes à dépenser sans compter pour des vacances pas cheres au soleil, en ne se fiant qu’à la renommée et aux services haut de gamme tant pour le transport que pour l’hébergement.

offres  pour la méditerranéen J’avoue, je n’ai réservé qu’une fois un séjour sur Internet, et que je m’organise encore bien souvent à l’ancienne méthode : catalogue papier sous le bras, et rendez-vous en agence de voyage ou par téléphone. Je connais bien-sûr les sites qui permettent de comparer les vols de différentes compagnies aériennes, et qui s’adressent surtout aux voyageurs désireux de partir au-delà de nos frontières françaises. Par curiosité, j’ai constaté que ces sites pouvaient être bien utiles pour trouver son bonheur tout en faisant celui de notre porte-monnaie.

BravoFly Séjour

Bravofly est ce type de site, offrant la possibilité de vous fournir un comparatif de prix sur les vols, mais pas uniquement. D’abord, le site est très simple d’utilisation : que vous sachiez où allez ou non, vous pouvez trouver ce qui correspond à votre envie du moment. L’atout prix est principalement mis en avant, que ce soit par la recherche par destination, ou la recherche par prix. La différence entre BravoFly et ses concurrents se situe dans la proposition d’un package vol+hotel scotché à la moitié nord de la France, que diriez-vous de jetez un oeil pour partir à Majorque ou en Crète ? Attention, passer quelques minutes sur le site peut fixer la terre sur laquelle vous serez dans quelques semaines… Alors partants ?

N’hésitez pas à retrouver leur Page Facebook et Twitter pour vous tenir au courant de leurs annonces de packs vols plus hotel pour faciliter votre préparation de vacances au soleil…

Article sponsorisé


Et si on partait en Allemagne ?

deutsch

L’Allemagne, pourtant si longtemps oubliée, fait partie depuis quelques années des nouvelles destinations phares des français. Chaque région possède ses atouts et des traditions ancrées dans le mode de vie de sa population.

Un voyage au rythme de nos envies 
Envie d’air frais et de grands espaces : les Alpes bavaroises au sud de l’Allemagne vous attendent à bras ouverts ! Comment ne pas être ébloui par ses paysages grandioses parsemés de Chateaux et de nature verdoyante ? Si à l’inverse vous recherchez une vie nocturne vivante et des endroits atypiques et loufoques, c’est vers le nord qu’il faut se diriger. Berlin et Hambourg font désormais partie des villes européennes qui se méthamorphosent à la nuit tombée et rassurez-vous, il y en aura pour tout les goûts!

La folie berlinoise
Berlin, situé au nord-est de l’Allemagne, est l’une des capitales les plus atypiques d’Europe. Longtemps victime des conflits mondiaux (référence à la Seconde Guerre mondiale et à la Guerre froide), elle est aujourd’hui une ville vivante possédant une attractivité remarquable ! Il est rare de rencontrer des personnes ayant un avis partagé sur cette ville. Certains l’aduleront et d’autres la détesteront. Mais quel est donc ce charme berlinois qui rend cette ville si surprenante ? Sans doute cette désharmonie alliant modernité et vestiges du passé, témoins de la richesse historique de Berlin!

Plus au nord
Bien moins touristique que Berlin mais tout aussi attrayant : Hambourg ! Avec ses 1.7 millions d’habitants, cette ancienne ville industrielle possède une importance capitale en Allemagne. Son port, qui est l’un des plus grands d’Europe, constitue une visite incontournable. Il est également indispensable en se rendant à Hambourg de vagabonder à travers les canaux et les « Speicherstadt » ( quartier atypique composé uniquement d’entrepôts). En ce qui concerne le logement, pas de panique ! Il suffit d’allumer son ordinateur et de surfer sur le web. De nombreux hôtels ainsi que des avis d’hotels à Hambourg, à Berlin ou dans n’importe quelle autre ville allemande sont mis à la disposition des voyageurs afin de faire son choix sereinement. Dernier conseil non négligeable : ne pas oublier son gros pull d’hiver. En été ou en hiver, Hambourg réserve souvent de sacrés surprises !

Article invité

1 2 3 4 5