L’ombre des années passées

large (1)

Ses yeux étaient asséchés à force d’assembler et démêler les mots. Elle avait passé des heures à relire chacune des phrases. Des paragraphes entiers disparaissaient, allant parfois jusqu’à la lettre entière. Si les mots avaient été tracés de la main tremblante de l’émotion, l’encre aurait tâché ses mains humides et autour d’elle se seraient entassées des boules de papiers informes. Aucune n’aurait atteint la corbeille, toutes auraient roulé jusqu’à ses pieds comme des aimants. (suite…)

10 publicités vintages sur les tâches ménagères

pub cuisine femme

Le monde de la publicité a ses propres codes. On s’accorde à dire que la plupart des publicités ne cherchent pas à nous ventre un produit mais des valeurs de vie. C’est ainsi qu’une publicité de parfum ne vante pas son odeur mais plutôt la capacité de séduire quand on le porte. Nespresso et son « What else » est quant à lui devenu un vrai art de vivre, comment pourrions-nous boire autre chose autre du café Nespresso ?

Les publicités ci-dessous montrent que dans les années 1950, le rôle de la femme était tout juste réduit à servir son mari, surtout au niveau des tâches ménagères. Bien que cela ait beaucoup évolué depuis, la question demeure sur la valeur centrale de la famille à notre époque. (suite…)

Silences & Indiscrétions

image001

J’ai toujours eu envie d’être discrète, mais je crois n’avoir jamais réussi. Garder derrière un voile une partie de ma vie privée. Garder le secret de mes doutes, mes envies, mes rêves. Ne pas avoir cette irrépressible envie de montrer ma tête, fouiller partout, fouiner et m’intéresser aux vies des autres. (suite…)

Two runners

large (1)

Encore et encore je voudrais courir avec lui. Sentir le sol résonner sous mes pieds. Faire de mes genoux le moteur de ma course. Ne penser qu’à avancer encore et encore.

Plus loin, plus vite, plus régulier,  plus élancé,  plus fort… (suite…)

Foudre en Islande

_DSC4799

A peine ai-je posé un pied sur ton sol que tu m’ensorcelles déjà. Ton vent froid et sec s’accroche à mon corps. Il l’enveloppe. Il l’embrasse. Chaque pas sur ta roche sombre déclenche en moi une musique blanche et douce, intime et étourdissante.

Je n’entends plus ni voix, ni moteur. Ni métal, ni bruit. Je deviens sourde. Je n’écoute plus que toi. Le sifflement de l’air, si particulier, si unique. (suite…)

1 2 3 91